Présentation générale

Au coeur du département : la vallée de l'Hérault

Avec sa situation géographique privilégiée, sa qualité de vie, ses ressources naturelles et son patrimoine historique, pas étonnant que la vallée de l’Hérault soit aussi recherchée pour s’y installer ou pour y séjourner !

Une forte croissance démographique

La vallée de l’Hérault, ce sont 28 communes et plus de 39 000 habitants sur un territoire de vie s’étendant sur 481 km2 à l’ouest de Montpellier (8% de la surface du département de l’Hérault).

La population de la vallée de l’Hérault augmente régulièrement de 2% par an depuis une bonne dizaine d’années. C’est la plus forte croissance de l’Hérault, lui-même un des départements dont la démographie est la plus dynamique. Alors qu’il dépasse aujourd’hui 39 000 habitants, le territoire de la vallée de l’Hérault n’en comptait que 25 000 en l’an 2000.

Un territoire ouvert et accessible

L’une des raisons de la croissance de la vallée de l’Hérault, c’est sa situation privilégiée à proximité de la métropole montpelliéraine et au croisement de deux axes structurants (A75 et A750).

Cette position à la charnière entre la ville hyperactive et les territoires plus ruraux, alliée à un cadre de vie remarquable par son patrimoine culturel et naturel, confère à la vallée de l’Hérault une attractivité exceptionnelle.

A l’ouest, elle ouvre sur le Clermontais et le Salagou et par le Lodèvois-Larzac et la percée de l’A75 remonte vers Millau et plus loin l’Auvergne.

Au sud, elle se rapproche des communautés voisines autour du bassin de Thau et vers Pézenas.

Des paysages et reliefs variés

Trois entités géographiques distinctes s’imbriquent pour donner son identité particulière à ce territoire,

  • A l’ouest et au centre, la Vallée de l’Hérault, plaine très évasée à la confluence du fleuve Hérault et de la Lergue. Elle offre un paysage très ouvert caractérisé par la prééminence du vignoble ainsi que par un réseau dense de bourgs et villages.
  • Au nord, le massif de la Séranne annonce le plateau du Larzac et domine la vallée par ses pentes abruptes. Quelques villages de piémonts s’accrochent à ses contreforts et dominent ainsi la plaine viticole.
  • A l’est, les étendues boisées de la montagne de la Moure et les garrigues du causse d’Aumelas forment une coupure verte entre la vallée et le montpelliérain.

La vigne comme marqueur d’identité

A l’image du Languedoc, la culture de la vigne est pour la vallée de l’Hérault un élément d’identité culturelle forte et une réalité économique majeure. Présente depuis l’antiquité, cette culture, souvent associée ici aux plantations d’oliviers, a façonné tous les paysages que ce soit en plaine ou dans la garrigue, tandis que les maisons traditionnelles vigneronnes et grands bâtiments des caves coopératives impriment leur caractère à tous les villages.

La qualité croissante sur les dernières décennies de leurs vins, qu’ils soient AOC ou vins de pays, vaut aux producteurs locaux une reconnaissance nationale voire, pour certains, internationale.

Un patrimoine naturel et historique remarquable

Situées sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, les Gorges de l’Hérault abritent, comme dans un écrin, le village de Saint-Guilhem-le-Désert, l’un des plus beaux villages de France, ainsi que l’exceptionnelle Grotte de Clamouse.

Juste en dessous, les gorges ouvrent sur la vallée à partir du site historique et de loisirs du Pont du diable. Ici, les deux anciennes abbayes de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert et de Saint-Benoit à Aniane se répondent, chacune sur sa rive.

Plus au sud, en descendant le fleuve, les villages ronds, dits "en circulade" et les anciens castellas témoignent aussi de la riche histoire de ce territoire.

Des signes de qualité et de reconnaissance

  • Patrimoine mondial de l’Unesco

Les sites de l’abbaye de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert et du Pont du diable sont inscrits depuis 1998 au patrimoine mondial par l’Unesco au titre des chemins de St-Jacques-de-Compostelle en France.

Le site des Causses et Cévennes est inscrit au titre de leurs paysages agro-pastoraux.

Plus d’infos sur le site de l’Unesco.

  • Grand Site de France

La communauté de communes, gestionnaire du Grand Site de France "Gorges de l'Hérault", labellisé par le ministère de l'environnement depuis 2010, a obtenu le renouvellement du label 2017-2022. Trois sites sont classés : Les gorges de l'Hérault, le cirque de l'Infernet et les abords du village de Saint-Guilhem-le-Désert et la grotte de Clamouse.

Plus d’infos sur le site du Réseau des Grands Sites de Franceet sur notre page Grand Site de France.

  • Ville et métiers d’art

La vallée de l’Hérault fait partie du réseau français Ville et métiers d’art. Elle a obtenu le label en 2013. Elle soutient l’activité des artisans d’art sur son territoire, en travaillant en particulier avec les potiers de Saint-Jean-de-Fos. Le soutien aux métiers d’art s’inscrit dans la politique culturelle, économique et touristique du territoire.

La communauté de communes a ouvert, à Sait-Jean-de-Fos, en 2011, Argileum, la Maison de la poterie, un équipement dédié à la découverte, à la promotion et au développement de la céramique.

Plus d’infos sur le site Ville et métiers d’artet sur la page Argileum.

  • Vignobles et découvertes

La destination Languedoc Cœur d’Hérault est labellisée “Vignobles & Découvertes” depuis 2015. Elle a été renouvelée en 2019. Ce label national prestigieux récompense les destinations proposant une offre touristique complète (caveaux, restaurants, hébergements, sites patrimoniaux, événements.). Aujourd’hui, 112 professionnels sont ainsi partenaires de notre destination. L’offre œnotouristique proposée par ces professionnels engagés est à chaque fois l’opportunité de découvrir l’identité du territoire.

Plus d’info sur le site d’Atout Franceet Languedoc coeur d'Hérault.

  •  Natura 2000

Recouvrant différentes parties du territoire et s’étendant au total sur plusieurs dizaines de milliers d’hectares, six secteurs sont identifiés qui font partie du réseau européen des sites Natura 2000 pour préserver l’habitat naturel, la faune, la flore et les oiseaux : Garrigues de la Moure et d’Aumelas, Gorges de l’Hérault, Montagne de la Moure et causse d’Aumelas, Hautes garrigues du Montpelliérais, Contreforts du Larzac et Plaine de Montagnac - Villeveyrac.

Plus d’infos sur notre page Natura 2000 et le site Natura 2000.

Informations annexes au site