Assainissement

Les équipes ont pour objectif d’entretenir les stations d’épuration, les réseaux et postes de relevage, mais aussi de garantir une eau nettoyée et de qualité rejetée dans le milieu naturel.

Rénovation du réseau 

Des anomalies (défauts observés sur les canalisations principales, problèmes d’écoulements, casses des canalisations, débordements, etc.) ont été répertoriées lors d’un diagnostic.

En 2019, des travaux de renouvellement du réseau assainissement ont été entrepris à Bélarga et Campagnan suite aux défauts observés sur les canalisations principales. 

 

 

Rénovation du patrimoine

Trois nouvelles stations d'épuration ont été mises en service en 2019.

Ces trois stations d'épuration ont été inaugurées en janvier 2020 : le jeudi 9 janvier pour la station d'épuration de Cabrials (Aumelas) et de Lagamas et le jeudi 16 janvier pour la station d'épuration de Montarnaud. 

La station d'épuration de Montarnaud

Suite à 14 mois de travaux, la nouvelle station d'épuration de Montarnaud, qui comprend la réhabilitation des bassins de l'ancien équipement en bassins tampons d'orages, est en service depuis le mois de mai et représente un coût total de 2,35 M€ HT. Elle permettra, à terme, de traiter une charge polluante de 7 500 équivalent-habitant (EH).

Cette station fonctionne par boues activées avec bassin d’aération et clarificateur pour le traitement des effluents mais aussi par lits plantés de roseaux (filière boues).

Les nouveaux bassins tampons d'orages sont conçus pour réguler ou tamponner les eaux en entrée de station de traitement. Ils sont présents pour garantir la sécurité des installations et de l'environnement. Une zone de rejet végétalisée a été construite pour affiner le traitement final. 

La station d'épuration de Lagamas 

À Lagamas, la station d'épuration, d'une capacité maximale de 150 EH, fonctionne depuis le mois de septembre. 277 275 € HT ont été nécessaires pour financer sa construction qui a duré 6 mois.

Les lits plantés de roseaux assurent le traitement des effluents de cette station. Les boues sont traitées par curage en vue de l’épandage agricole. C'est un procédé écologique et économique qui fonctionne gravitairement sans électricité et sans poste de relevage. Il est conçu pour une bonne intégration paysagère avec très peu de nuisances olfactives. 

La station d'épuration de Cabrials (Aumelas) 

La station de Cabrials (hameau d’Aumelas) fonctionnera dès ce début d’année 2020, après 10 mois de travaux, et sa capacité peut aller jusqu'à 230 EH. Elle représente un coût de 451 925 € HT.

Cette station fonctionne par lits plantés de roseaux sur deux étages. Le traitement des boues est effectué par curage avant épandage agricole. Ce procédé écologique et économique consomme peu d'énergie. Il est conçu pour une bonne intégration paysagère par respect du relief naturel. 

Perspectives sur 2020

La pandémie du Covid 19 qui est intervenue au 1er semestre 2020 a fortement perturbée la programmation et cela risque de se répercuter sur les prochaines années.

Afin de répondre aux enjeux du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux, tout en préservant et améliorant la qualité des rejets des stations d’épuration dans le milieu naturel, le service des eaux va poursuivre le programme de renouvellement des stations d’épurations :

  • Dès 2020, avec la STEU de Vendemian, par l’entreprise Synthea pour 1M€ et de Saint-Pargoire, estimation à 1,8M€.
  • La STEU d’Aniane et l’extension de la STEU de Gignac sont à l’étude.
  • Les réhabilitations de Saint-Jean-de-Fos, Puéchabon et Arboras devraient être étudiées dès 2021.
  • En 2021, le renouvellement des canalisations fuyardes selon le Schéma Directeur devrait débuter. 

Informations annexes au site